ERNEST PIGNON-ERNEST • De traces en empreintes ...

  • Télécharger la page en pdf
  • Imprimer la page
  • Augmenter la taille du texte
  • Diminuer la taille du texte

[16.03.2020]

EXPOSITION ANNULÉE

Suite aux annonces du Président de la République et du gouvernement, l'exposition d'Ernest Pignon-Ernest "De trace en empreintes" à la galerie de l'École supérieure d'art Pays Basque est annulée. Nous vous remercions pour votre compréhension.

 

 

L'événement tel qu'il était proposé ...

Présentée dans le cadre du 12e Festival Les Ethiopiques [Ezkandrai - Errobiko Festibala], cette exposition a été possible grâce à l’amitié qui lie Ernest Pignon-Ernest à Beñat Achiary, chanteur et directeur artistique du festival, ainsi qu’à leur passion commune pour les poètes. 

L’œuvre d’Ernest Pignon-Ernest est réalisée in situ, conçue pour un lieu donné, mettant en scène une image dans un espace, de façon éphémère et instaurant une relation avec le spectateur. L’œuvre c’est l’intervention de ses dessins dans la rue, dont il ne reste que des traces photographiques qui trahissent par leur cadrage la volonté originelle d’échapper au cadre.

Interviewé par Jacques Henric dans Art Press en 2016, Ernest Pignon-Ernest rappelait que ses œuvres, ses interventions, avaient plus à voir avec un art « contextuel » ou le ready-made de Marcel Duchamp qu’avec le street-art auquel on l’associe souvent. Il se sent « étranger à la plus grande partie de ce qui est présenté sous ce label flou ».

Pour lui, « l’essentiel, c’est l’espace et le temps dans lesquels le dessin trouvera sa place ». 

« C’est la rue même qui se trouve « exposée » avec son espace, son passé, ses zones d’ombre, son potentiel suggestif, tout ça exacerbé, déstabilisé, par l’insertion de cet élément de fiction qu’est l’image. »

 

< Retour à la liste d'actualités